Stress, confinement et violence : qui appeler pour obtenir de l’aide ?

Stress, confinement et violence : qui appeler pour obtenir de l’aide ?

6 avril 2020 0 Par admin

Mise à jour au 08 avril.

La situation de confinement nous soumet tous à une vie particulière et peut malheureusement générer de l’anxiété ou même de la violence. Nous vous donnons ci-dessous quelques liens et numéros à appeler en cas de difficulté.

En cas d’urgence

Bien entendu, vous vous trouvez en situation d’urgence, les quatre numéros à retenir sont le 15 (SAMU), le 17 (police-gendarmerie), le 18 (sapeurs-pompiers) ou le 112 (numéro d’urgences européen).

Difficultés rencontrées par les parents avec leurs enfants

Les EPE (Ecoles des Parents et des Educateurs) de Normandie mettent un numéro vert (donc gratuit ) à disposition : le 0-805-382-300, ​du lundi au samedi de 10 heures à 22 heures.

Violences aux femmes

Un numéro d’écoute gratuit est disponible via le 39-19, accessible de 9 heures à 19 heures, du lundi au samedi.

Les victimes peuvent solliciter les forces de l’ordre et discuter à l’aide d’un chat sécurisé sur la plate-forme gouvernementale Arretonslesviolences.gouv.fr active 7 jours sur 7 et 24h sur 24.

Enfants en danger

Pour les enfants en danger, le numéro d’appel du service national d’accueil téléphonique de l’enfance en danger est le 119 (7 jours sur 7 et 24h sur 24). Un formulaire en ligne permet aussi d’alerter sur une situation, que vous soyez enfant, adolescent, et victime, ou bien parent en difficulté, ou bien encore proche ou voisin inquiet.

Violences intrafamiliales

Les victimes peuvent donner l’alerte via un SMS adressé au 114. Ce numéro jusque là destiné aux personnes sourdes ou malentendantes a été élargi aux victimes de violences intrafamiliales qui ne pourraient téléphoner ou accéder à Internet – disponible 7 jours sur 7 et 24h sur 24.

Enfin, les associations poursuivent pendant cette période leurs permanences téléphoniques et leur travail d’accompagnement des victimes. La liste des numéros et contacts locaux des Centres d’information sur les droits des femmes et des familles est disponible en cliquant ici.

Si vous avez besoin de parler

La situation de confinement peut être source de détresse pour certaines personnes. Si vous avez besoin de parler, plusieurs dispositifs d’écoute restent disponibles pendant le confinement.

  • SOS-Amitié

Par téléphone au 01-42-96-26-26 (7 jours sur 7 et 24h sur 24) ou chat en ligne (de 13 heures à 3 heures du lundi au dimanche)

  • Suicide écoute

01-45-39-40-00 (7 jours sur 7 et 24h sur 24)

  • Alcool Info Service

Par téléphone 0-980-980-930 (7 jours sur 7, de 8 heures à 2 heures du matin) ou tchat en ligne (de 8 heures à minuit)

  • Drogues Info Service

Par téléphone 0-800-23-13-13 (7 jours sur 7, de 8 heures à 2 heures du matin) ou tchat en ligne (de 8 heures à minuit)

  • La Croix Rouge

Par téléphone au 09 70 28 30 00, une ligne mise en place pour la période du confinement.

Conseils additionnels

  • N’hésitez pas à consulter psychologue, psychiatre ou psychothérapeute, des téléconsultations sont proposées durant le confinement,
  • Ne consultez pas constamment sites, radios et chaînes de télévision sur l’épidémie, ceci pouvant devenir très anxiogène,
  • Pensez à sortir ou à vous ménager des périodes pour prendre un peu de recul et vous aérer aussi l’esprit,
  • Et surtout, si cela vous est possible, prenez des nouvelles de vos proches, multipliez les contacts par téléphone ou par email. Le meilleur moyen de lutter contre l’angoisse est de parler.